Les nouvelles de la SEM

À bas l’herbe à poux!

À bas l’herbe à poux!

L’herbe à poux est la principale source du rhume des foins. En juillet, elle commence à fleurir, produit du pollen et c’est donc le temps de limiter sa propension. L’île de Montréal et le quartier Sainte-Marie ne sont pas épargnés.

Comment la repérer ?

L’herbe à poux est souvent confondue avec l’herbe à puce. Pourtant elles n’ont ni une apparence semblable ni les mêmes effets. L’herbe à poux est responsable de rhinites allergiques, de l’asthme et de conjonctivites et affecte la santé de plus d’un québécois sur six. Ses feuilles sont dentelées, comme les carottes, et les plants peuvent atteindre 1 mètre de haut. Les feuilles de l’herbe à puce, quant à elles, ont une apparence lustrée, elles sont toujours réunies par trois et produisent une sève qui provoque des boutons et de fortes réactions cutanées.

 

 

Comment éviter sa multiplication ?  

Couper, arracher ou implanter un couvert végétal compétitif

Pour diminuer les conséquences du pollen dans l’air et pour éviter à l’herbe à poux de se répandre, il faut arracher ou couper les plants, et ce, avant la première floraison à la fin juillet et avant la deuxième à la mi-août.

Il est déconseillé de se départir des plants dans le compost, car les graines de la plante risquent de le contaminer.

Les plants d’herbe à poux poussent dans des sols pauvres, perturbés et dénudés. Ainsi, une autre option pour empêcher sa multiplication est de couvrir les terrains envahis par du paillis ou des plantes couvre-sol. Les plantes telles que le sarrasin, le pâturin, le trèfle sont d’ailleurs d’excellentes compétitrices.

Vous avez de l’herbe à poux chez vous ?

Nous offrons aux résidents et résidentes de Sainte-Marie un sachet de semences de trèfle afin de vous aider à lutter contre l’herbe à poux ! Vous pouvez venir les récupérer à nos bureaux avec une preuve d’adresse. Pour semer, il vous suffit de suivre ces 4 étapes :

  1. Arracher l’herbe à poux (en prenant soin d’enlever toutes les racines).
  2. Mélanger le sol afin de l’aérer.
  3. Disperser les semences de trèfle.
  4. Arroser doucement, de préférence avec un vaporisateur pour ne pas bouger les semences.

Et voilà, dites au revoir à l’herbe à poux !

Pour plus de renseignements sur le sujet, voici quelques liens à consultez :

1 commentaires

  1. Roger Bélisle

    Bonjour,
    Quelle belle initiative que celle d’informer sur l’herbe à poux et l’herbe à puce. Pour ma part et depuis plusieurs années, j’arrache des centaines de plants d’herbe à poux avant qu’ils ne montent en graine. J’avais un élève qui devait être hospitalisé tant il était indisposé par le pollen de cette herbe à poux.
    Bonne semaine,
    Roger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.